Monique Morin - Photographe nature et animalier




 

    J'AI LE DROIT DE VIVRE.... Ragondin - Myocastor coypus - Coypu




Autre nom français du Ragondin : Castor des marais

Ce mammifère qui trouve ses origines en Amérique du Sud fut introduit en Europe au XIXème siècle pour la pelleterie (exploitation de sa fourrure) qui à l'époque était d'une grande valeur marchande. Précisons à ce sujet que si il n'y avait pas eu le Ragondin, le Castor serait aujourd'hui disparu. Tous les ragondins présents sur notre continent à l'heure actuelle proviennent d'évasions ou de lâchers volontaires, notamment dans les années 30, quand la fourrure passée de mode provoqua la faillite des éleveurs.
Bien que le Ragondin ait su parfaitement s'acclimater, le froid reste un facteur limitant. Les hivers rigoureux comme ceux de ces dernières années lui sont souvent fatals. D'origine tropicale, son organisme n'est pas adapté au gel comme peut l'être celui du castor et nombre d'entre eux ont la queue qui gèle et dégénère en gangrène mortelle.
En France comme dans d'autres pays d'Europe où aucune mesure n’a été prise à temps pour endiguer son installation, le Ragondin est considéré comme nuisible. Cependant, il est prouvé que lorsque sa densité n'est pas trop importante, cette espèce joue un rôle positif dans l’entretien de la végétation des marais (roseaux, lentilles d’eau), et alors les quelques dégâts qu'il occasionne peuvent être supportables en adoptant des mesures préventives.

Depuis 2009, le Ragondin est inscrit sur la Liste rouge des mammifères continentaux de France métropolitaine parmi les espèces préoccupantes mineures.

Juvénile
Photo réalisée en France, dans l'Allier (Auvergne)

Les images de ce site ne sont pas libres de droit. Contactez-moi pour toute utilisation.

 Contact © Monique Morin 2018 - Toute reproduction interdite