Monique Morin - Photographe nature et animalier




 

  ET MOI AUSSI.... Ragondin - Myocastor coypus - Coypu




Autre nom français du Ragondin : Castor des marais

Le Ragondin étant devenu indésirable, afin de réguler sa population, le tir mais surtout le piégeage par des particuliers ou certains organismes habilités sont pratiqués. Le poison qui devait officiellement être interdit en 2009 est toujours utilisé. Pourtant, il ne sélectionne pas l'espèce animale qu'il tue et cause des préjudices insupportables à la faune sauvage : rapaces (en Auvergne, de nombreux Milans royaux et Buses sont déjà victimes d'empoisonnements), renards, chevreuils, lièvres, loutres, visons d’Europe et campagnols amphibies, aux chats domestiques et bien d'autres. Tous ces animaux font dramatiquement les frais de ces comportements irresponsables depuis des années. L'humain aussi en fait les frais, mais de manière indirecte... et tout cela pour quoi ?
Les cages-pièges, souvent utilisées, ne sont pas plus sélectives et restent tout aussi dangereuses pour les autres espèces comme la Loutre d'Europe et tant d'autres dès lors qu'elles ne sont pas relevées tous les jours, ce qui est hélas fréquemment le cas. Restent le tir au fusil et à l'arc qui sont tout aussi cruel.
Alors que des solutions existent pour éviter ce gâchis, la lutte contre le Ragondin coûte chaque année une fortune que chaque contribuable finance au travers de ses impôts. Nous avons tout intérêt à apprendre à vivre avec lui, le Ragondin. Et si on essayait ?

Depuis 2009, le Ragondin est inscrit sur la Liste rouge des mammifères continentaux de France métropolitaine parmi les espèces préoccupantes mineures.

Photo réalisée en France, dans l'Allier (Auvergne)

Les images de ce site ne sont pas libres de droit. Contactez-moi pour toute utilisation.

 Contact © Monique Morin 2018 - Toute reproduction interdite